Réseau de trafiquants de drogue à Niamey

Plus de 45 millions de francs saisis et 3 personnes interpelées !

Après la saisie d’une importante quantité de drogue, la semaine dernière, une fois de plus l’office central de la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS) a procédé ce lundi 19 Décembre 2022, au cours d’un point de presse, à la présentation d’un autre vaste réseau nigérian spécialisé dans le trafic international de drogue. Le réseau composé de 3 individus en possession de 50 boulettes de cocaïne et de l’héroïne d’un poids de 1,105 Kg, Saisie à Arlit.

Selon l’Officier de Police Al-Moctar Abdoulaye Moussa, c’est pour ne pas être pris par la police que les suspects ont fait recours au même mode opératoire que le précédent qui consiste à intégrer la drogue, conditionnée dans des préservatifs enrôlée de ruban adhésif transparent. En effet selon lui, afin de faire diversion, les suspects ont emprunté différents itinéraires.

Ainsi, les deux premiers ont quitté Lagos au Nigeria. L’un a passé par le Bénin pour rentrer au Niger par Gaya afin de se rendre à Arlit et l’autre est arrivé au Niger par Dan Borto, pour continuer à Arlit, en passant par Zinder. Quant au troisième, il a quitté la Guinée-Conakry pour le Niger en passant par le Mali et le Burkina Faso.

Dans ses explications, l’officier de police du service central d’information des Relations publiques et des sports, « tous ces trois trafiquants ont pour destination finale Tamanrasset en Algérie ». Comme le précédant cas, le recours a un scanneur abdominal a l’hôpital de la Société des Mines de l’Aïr (SOMAÏR) a été déterminant pour mettre en évidence la présence de corps étrangers dans leurs estomacs.

La récurrence des saisies dans les milieux nigérianes à Arlit laisse croire que les réseaux criminels nigérians ont changé de mode opératoire en utilisant de plus en plus les axes majeurs de l’immigration clandestine pour transporter la drogue au Maghreb et en Europe.

Face à cette menace qui prend des productions inquiétantes, à cet effet, l’OCRTIS appelle une fois de plus les populations à une vigilance et une collaboration accrues afin de lutter efficacement contre le trafic de drogue au Niger.

RAMATOU OUMAR LABARAN

Partager l'article
Author: Mourya Niger