Procès du 28 septembre en Guinée

Moussa Dadis Camara fait du Dadis !

Le feuilleton judiciaire qui a débuté depuis plusieurs semaines en Guinée, se poursuit avec la comparution de toutes les personnes accusées dans ces évènements dramatiques du 28 septembre 2009 et qui ont entrainé la mort de plusieurs dizaines de personnes. Depuis 48 heures, c’est le tour de l’ancien président de la transition, le capitaine Moussa Dadis Camara de comparaitre et de donner sa part de vérité. Une sortie qui divise les guinéens.

Moussa Dadis Camara a pendant plus de 48 heures, donné sa version des faits concernant lesdits événements. Après avoir relevé que personne parmi les personnes ayant déjà comparu ne l’a nommément désigné comme le commanditaire du massacre. Moussa Dadis Camara physiquement diminué par les conséquences de la tentative d’assassinat dont il a fait l’objet pendant sa gestion de pouvoir, a tenté de démonter tous les propos tenus par celui qui est devenu aujourd’hui son ennemi juré à savoir son ancien aide de camp et bourreau, Aboubacar Diakité dit Toumba.

Documents à l’appui, l’ancien chef de la transition a expliqué à la cour que Toumba était loin de l’image qu’il a vendue au tribunal à savoir qu’il ne dirigeait pas les bérets rouges,  auteurs du massacre.

Mais de l’avis de certains observateurs de ce procès, Dadis Camara a fait preuve d’incohérences dans sa communication. Un argument bien faible à avancer à l’ancien dirigeant quand on sait que du temps de sa gestion de la transition, ces sorties publiques ultra-médiatisées l’ont fait passer pour quelqu’un de mentalement instable.

C’est le même personnage certes fantasque, qui était devant la cour chargée de juger les présumés auteurs et co-auteurs du massacre. Les prétendues incohérences constatées correspondent parfaitement au personnage qui est aujourd’hui un familier pour tout le continent qui a allègrement consommé ses « Dadis Shows » au cours desquels il avait fait preuve d’excentricité.

C’est donc Dadis qui a fait du Dadis. Ce qui ne doit aucunement occulter ses propos qui de l’avis de certains observateurs sont pourtant empreints de vérité, même s’il a semblé être déstabilisé par les questions du procureur. Dadis semble être plutôt victime du show de Toumba Boubacar qui a-t-il dit, « a endormi tout le monde ».

Dadis a dit au cours de sa comparution, être sûr de son innocence. Les comparutions qui s’achèvent, vont aboutir à la plaidoirie des deux parties suivies par le retrait des juges pour délibérer. Les guinéens et les africains auront donc les yeux  fixés sur les coupables et les innocents de cette affaire qui empoisonne la vie des guinéens depuis 2009.

GARE AMADOU

Partager l'article
Author: Mourya Niger