Niger : Une accalmie sécuritaire relativement appréciable dans le pays !

Les forces de défense et de sécurité continuent de quadriller le territoire national dans le cadre de leur mission régalienne de défense de l’intégrité du territoire. La semaine dernière a été marquée par une accalmie relative très appréciable sur plusieurs fronts, même si des hommes armés ont été arrêtés et du matériel récupéré.

Selon le premier bulletin au titre de l’année 2023, les forces de défense et de sécurité (FDS) ont mené des opérations de reconnaissance qui ont permis en début de semaine de mettre la main sur« plus d’une dizaine d’individus en lien avec les groupes armés terroristes ». Par ailleurs, un accrochage a eu lieu entre une unité de l’opération et des terroristes à l’Ouest de Banibangou. Ce qui a permis aux militaires de récupérer 2 motos, 2 armes de type AK47 et d’interpeller 3 individus. Dans la même zone, l’armée a interpellé 2 individus en possession d’effets militaires. Ils ont été « mis à la disposition des services compétents pour investigation ».

Le bulletin annonce également que dans la Zone d’opération NIYA, « une accalmie générale est constatée suite aux offensives précédemment menées contre les terroristes ». Cependant, précise le communiqué, un engin explosif improvisé a été déclenché en début de semaine au passage d’un convoi militaire sur la RN6. 4 blessés légers ont été enregistrés et des dégâts mineurs sur les véhicules.

Au Nord du pays, dans la Zone de Défense N°8, l’armée a saisie 4 véhicules sans immatriculation, 4 motos, 1 fusil de précision avec ses accessoires. Un individu a également été interpelé pour détention illégale d’arme et de munitions.

Au Centre du pays (région de Maradi), dans la Zone FARAOUTA BOUCHIA, les bandits armés ont mené plusieurs incursions dans des villages. Ils ont emporté des animaux, enlevé et assassinés plusieurs civils. « Les interventions des éléments de ladite opération ont permis de récupérer des animaux volés et de mettre en échec des actes de banditisme programmés dans certaines localités en contraignant les bandits à la fuite », annonce le communiqué de l’armée.

Dans la région de Diffa, la semaine a été calme, preuve si besoin est de l’engagement permanent et constant des FDS de la Force multinationale mixte (FMM) à sécuriser cette partie du pays.

Le Niger est incontestablement sur la voie de la maitrise totale de la question du terrorisme et du grand banditisme, qui sévissent dans la sous-région Ouest africaine et plus gravement au Sahel.

GARE AMADOU

Partager l'article
Author: Mourya Niger