Niger : L’homme politique de l’année 2022 !

De l’intérim du 2 Avril 2021, qu’il assumera parfaitement, Foumakoye Gado pour ne pas le nommer sera confirmé à l’unanimité président du plus grand parti politique du Niger le 25 Décembre 2022. Ainsi, Foumakoye Gado devient le président élu à la majorité totale des 300 délégués du comité centrale, soit par acclamation.

Du haut de sa longue expérience politique, Foumakoye Gado réalise une performance extraordinaire, à pas mesurés et non forcés, en se hissant ainsi à la tête du parti que lui ses camardes des années 1990 ont placé sur les fonds baptismaux.

Issoufou Mahamadou, Mohamed Bazoum, Massoudou Hassoumi, Kalla Hankouraou, Kalla Moutari, Souleymane Kane, juste pour ne citer que ces quelques noms parmi plusieurs autres et Foumakoye Gado dont l’histoire excitante de leur parcours politique avant et après la création du parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS Tarayya) reste encore vive dans les esprits. Conduit avec droiture l’intérim du parti pendant près de 20 mois et organisé le renouvellement des structures devant également conduire à la tenue du 8è congrès ordinaire des 24 et 25 Décembre 2022, Foummakoye Gado n’a perdu un seul cheveu de son leadership.

Il a au contraire mis son expérience à profit pour davantage mobiliser les militants autour de l’idéal du socialisme et du développement. Sous son magistère, il a réussi à provoquer une adhésion massive et silencieuse des citoyens au parti socialiste. Des quatre (4) coins du pays, des hommes et des femmes sont sortis affirmer leur choix au PNDS Tarayya. Aussi, la coalition au pouvoir s’est élargie avec une nouvelle alliance du parti dit du mouvement des patriotes nigériens (MPN Kishin-Kassa).

Confirmé président du plus grand parti politique du Niger, un pays qui amorce sa première alternance démocratique de son histoire, le rôle de Foumakoye Gado dans la consolidation de la démocratie s’avère immense. Il consistera sans doute à continuer à mobiliser son grand parti autour des idéaux mais aussi de mobiliser la coalition au pouvoir autour du programme de Renaissance acte III du président Mohamed Bazoum.

Avant le 25 Décembre 2022, malgré qu’il assume légitimement l’intérim, ses adversaires et autres détracteurs estimaient qu’il sera lors du congrès. Il a réussi à leur administré la plus belle correction et de démonstration de force en se hissant à la tête de son parti par un vote à l’unanimité des délégués. Quelle performance ! Foumakoye Gado a été tout simplement la révélation de l’homme politique de l’année. C’est lui le pouvoir, d’autant que c’est par son parti que toute la responsabilisation des hommes et femmes passera au peine fin, avant d’être promu.

MOUSSA NAGANOU

Partager l'article
Author: Mourya Niger