Niger : Les Radios et Télévisions Indépendantes chez le président Mohamed Bazoum !

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Mohamed Bazoum, a reçu mardi en début de soirée 7 février 2023, les membres du Réseau des Radios et Télévisions Indépendantes du Niger (R/RTIN), conduits par le Président du réseau M. Ali Idrissa.

Les responsables de ce réseau étaient venus informer le Président de la République, des difficultés auxquelles leurs médias sont confrontés et le solliciter en vue de trouver des solutions à ces problèmes.

L’accès « inéquitable » à la publicité, le fonds d’aide à la presse « insuffisant », la convention collective professionnelle des  médias, le régime fiscal préférentiel pour les organes de la presse indépendante, les redevances sur les factures de l’électricité ont été évoqués au cours de cette audience. « Les médias audiovisuels privés, acteurs clés de la démocratie nigérienne, sont confrontés à d’énormes problèmes, même existentiels », a dit M. Ali Idrissa à leur sortie d’audience.

« A titre d’exemple, la fiscalité. Nous sommes traités de la même manière que toutes les autres entreprises alors qu’on peut bien nous faire un régime préférentiel », a-t-il suggéré. « Autre exemple : le fonds d’aide à la presse, de l’ordre de 200 millions de F.CFA, et qui n’est pas entièrement décaissé. Dans certains pays, on parle de milliards », a poursuivi le président du R/RTIN.

En ce qui concerne la publicité, certaines structures étatiques excluent systématiquement des organes de presse audio-visuels et des  journaux de leur champ publicitaire, a-t-il ajouté.

C’est pourquoi les promoteurs étaient  venus échanger avec le Président de la République  sur ces questions pour qu’il puisse intervenir et éviter ainsi l’arrêt des activités de leurs  entreprises de presse, a-t-il expliqué.

L’intervention du Chef de l’Etat permettra ainsi de « continuer à avoir des médias privés indépendants au Niger, pour qu’il y ait une démocratie véritable », a-t-il souligné.

« Le Président a pris bonne note. Déjà, il a donné des instructions pour voir avec nous les pistes de sortie de crise. Et nous croyons fermement qu’on trouvera des solutions et que les médias privés nigériens continuerons à jouer leur rôle d’avant-garde », s’est-il réjoui.

Recueilli par ABDOUL WAHID MOUSSA

Partager l'article
Author: Mourya Niger