Niger : Les dieux  des arènes se réveillent !

Comme il est de coutume chaque année, le Niger organise le championnat de lutte traditionnelle appelé sabre national. C´est ainsi qu´après l´installation du comité national chargé de l’organisation de la 43ème édition du sabre national présidé par le ministre de la jeunesse et des sports, Sekou Doro Adamou, qui s´est tenu à Niamey.

S’en suit aujourd’hui la cérémonie de lancement officiel des compétions qui se tiendront du 23 Décembre au 1er janvier 2023, au stade régional de Diffa. Avec pour thème « vivons ensemble nous sommes une famille ». A cet effet, plusieurs supporters, lutteurs et sponsors sont déjà en place en attendant la cérémonie d’ouverture de cet évènement grandiose, qui a une très grande importance pour les nigériens.

Pour rappel la lutte traditionnelle devenue aujourd’hui l’évènement d’envergure nationale numéro un. Il consacre un sabre national ce sport de combat qui met des adversaires au combat corps à corps au sol et par la force du muscle, jusqu’à ce que l’un terrasse.

Le championnat de lutte traditionnelle opposera plusieurs candidats venus des huit régions du Niger. Au cours de ce combat, les lutteurs useront non seulement de la force mais également de la ruse et de stratégies afin de terrasser leurs adversaires et remporter le sabre, qui est le symbole de la victoire.

Elle fut établi sport national en 1989. Elle a essentiellement pour but de mettre en avant et surtout valoriser la culture Nigérienne et renforcer par la même occasion les liens de solidarité, de fraternité, d’unité et de cohésion  sociale entre les différents groupes socioculturels du Niger. C’est en réalité, les dieux des arènes, qui se réveillent et ils tiendront les nigériens collés à leurs transistors ou devant leurs écrans de télévision pendant une semaine au moins. 

DINA LANKOANDE

Partager l'article
Author: Mourya Niger