Niger : Les 109 entreprises championnes du FONAP !

Selon le ministre des Finances, Dr Ahmed Jidoud, le FONAP est en effet un fonds de levier par lequel le Niger opérera une transformation profonde de son tissu économique via le financement des petites et moyennes entreprises. Des jeunes, des femmes et des populations vulnérables exclues du financement bancaire classique.

La contribution au développement et à la modernisation des PME/PMI nigériennes est l’objectif visé par le FONAF. C’est également dans le même sens que le Premier ministre a abondé le sujet, après avoir félicité le ministre des Finance pour la sérénité et l’efficacité avec lesquelles le ministre a pris toutes les dispositions pour rendre opérationnelle le FONAP, qui vise principalement à la promotion des PME/PMI compétitives, à travers les mécanismes de financement diversifié et adopté.

« Au Niger à l’instar de la plupart des autres pays africains, l’économie est constituée d’une part importante des PME/PMI formelles et informelles participant activement à la création des richesses mais dont l’accès au financement reste un goulot d’étranglement majeur à l’éclosion et au développement des PME/PMI. C’est alors dans la perspective de relever cette contrainte que le gouvernement du Niger a mis en place un certain nombre d’instruments à travers plusieurs fonds, au titre desquels le Fonds de l’inclusion Financière, le Fonds d’investissement et de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle, le FISAN, et le tout dernier, qui est le FONAP.

Le Premier ministre a poursuivi son intervention en ces termes « nous avons pris plusieurs mesures de soutien en faveur des jeunes entrepreneurs, afin qu’ils déploient tout leurs talents, le génie et leurs savoir-faire, notamment les modifications relatives à la taxe d’apprentissage qui ont une visée incitative pour les PME et PMI, notamment aussi en ce qui concerne le recrutement des jeunes diplômés en quête d’une première expérience et de la signature de contrat à durée indéterminée pour les salariés ».

Le Premier ministre a aussi engagé le gouvernement à assurer un suivi régulier de tous les dispositifs d’accompagnement et de financement et à créer une synergie d’action en leur sein, afin qu’ils atteignent les objectifs qui leur sont assignés. Auparavant, le secrétaire exécutif du FONAF Issaka Hadi a fait savoir que c’est au totale 185 dossiers d’un besoin de financement de 13, 58 milliards qui ont été envoyés aux banques et systèmes financiers décentralisés et à la fin, c’est les 109 qui ont été retenus pour un besoin de financement de 10,28 milliards de FCFA.

Selon lui, les dossiers acceptés bénéficieront d’un financement des banques. Pour cette première opération, le FONAP apportera une garantie à hauteur de 70 % du montant de crédit octroyé par les banques, soit 7,3 milliards de FCFA qui sera aussi mobilisé pour assurer le suivi, l’encadrement et le renforcement des capacités techniques et managériales des 109 PME/PMI.

Notons enfin, que le FONAP a pour objectif de contribuer à la transformation de l’économie nigérienne en soutenant la création des PME et PMI dans les secteurs porteurs de plus-value, de favoriser l’accès des PME/PMI aux financements bancaires ou autres organismes de crédits à travers, notamment les garanties et la bonification et de contribuer au renforcement nécessaire des capacités techniques et managériales au-delà des PME/PMI.

RAMATOU OUMAR LABARAN

Partager l'article
Author: Mourya Niger