Niger : Kalla Ankourao explique la force d’adaptation et d’anticipation du PNDS Tarayya !

Le tout nouveau secrétaire général national élu, à l’issue du 8è congrès ordinaire de Niamey est l’honorable Kalla Ankourao. Il est le Premier vice-président de l’Assemblée nationale. Dans une interview exclusive accordée à nos confrères de l’hebdomadaire, NIGER INTER HEBDO, il passe au peigne fin toutes les grandes décisions du congrès.

C’est un truisme, affirme Kalla Ankourao de dire aujourd’hui que le parti socialiste nigérien « s’est bâti à force d’efforts et de sacrifices par les militants à tous les niveaux». C’est après 20 ans de lutte acharnée que les militants ont réussi à hisser le parti au premier rang à l’échelle nationale, ainsi que dans la quasi-totalité des régions du pays, explique-t-il.

« L’unité, la cohésion et la discipline » sont les principales caractéristiques de la conduite du PNDS Tarayya et passent pour une marque déposée politique du parti socialiste. Des qualités permettant de renforcer progressivement les liens avec les alliés politiques et sont plutôt à préserver durablement. Parce « qu’à seul, on est fort, mais ensemble, on est invincible », illustre Kalla Ankourao.   

Tirant satisfaction et se réjouissant de l’échec de toutes les supputations imaginées et savamment distillées et orchestrées par les adversaires politiques via des médias plumitifs et autres réseaux sociaux acquis à la cause, Kalla Ankarao salue la sérénité des militants et leur totale mobilisation autour des idéaux du parti socialiste nigérien.

Il explique le succès éclatant du congrès par la capitalisation d’une longue et bonne expérience de 30 ans d’organisation des grands évènements, ainsi qu’un travail exceptionnel mené d’un talent de fourmi, depuis Août 2022. Au lieu de se diviser, le parti socialiste nigérien est sorti davantage du 8è congrès de Niamey plus renforcé que jamais.

Il a aussi salué la déferlante rose, qui s’est abattue sur Niamey au moment du congrès, en provenance des quatre coins du pays et de la diaspora. « Ce genre de retrouvailles ont mis du baume au cœur des militants, toutes générations confondues », déduit-il. Il a fortement salué la présence d’une vingtaine des partis politiques invités, rehaussant du coup l’éclat de l’évènement.

Expliquant les raisons qui ont présidé aux reformes majeures entreprises au sein du parti, Kalla Ankourao déduit aisément que « les congrès constituent pour toute organisation, une occasion de réviser les textes, qui la régissent pour introduire les améliorations nécessaires à son fonctionnement. Le 8è congrès n’a pas dérogé à cette règle».

Il poursuit que cela a permis de mieux prendre en charge les ambitions légitimes de certains camarades, qui aspirent à intégrer la direction du parti. Le secrétaire général indique qu’ils ont introduit également ce qui est traduit dans la pratique par la prise en compte « d’une nécessaire responsabilisation des députés en fonction au titre du parti ». 

Aussi, la décision la plus importante est celle qui « responsabilise la jeunesse » en vue d’assurer en toute confiance le nécessaire renouvellement progressif des cadres du parti. Cette responsabilisation a consisté à accordé une large place à cette jeunesse aussi bien au sein du présidium qu’au comité exécutif national du parti.

Une singulière innovation à laquelle beaucoup des formations politiques nigériennes ne tiennent pas compte. Mais elles expriment tout de même des intentions ouvertes visant à avoir la jeunesse à leur côté, ave des méthodes d’instrumentalisations à peine voilées.

Évoquant la présence à la cérémonie d’ouverture du 8è Congrès du PNDS Tarayya de l’ancien président du comité exécutif (CEN) du parti, Issoufou Mahamadou, pour ne pas le nommer, Kalla Ankourao explique qu’il répondait tout simplement, favorablement à une invitation du CEN. Une belle occasion de grandes retrouvailles pour se désaltérer de l’ambiance qui lui a manqué depuis douze (12) ans.

Une ambiance mémorable, qui rappelle toutes celles des vingt (20) premières années d’implantation du parti et c’est tout naturellement qu’il a accepté et bien voulu s’adresser aux congressistes.

Une présence qui en dit long de l’attachement encore intact des militants à sa personne et il s’est retiré comme tous les invités, à la fin de la cérémonie d’ouverture. Dans la mesure où il n’est pas un délégué.

Retenons tout de même, que le camarade Issoufou Mahamadou ne fait aucun mystère de sa volonté manifeste de demeurer militant, ainsi que sa disponibilité au service de toute mission que la direction du parti souhaite lui confier.

Le secrétaire général du PNDS Tarayya, Kalla Ankourao précise in fine que tous les militants du parti socialiste nigérien doivent constamment garder à l’esprit l’idée de la poursuite heureuse de la transformation politique, économique et sociale du pays vers la réalisation concrète de son bel avenir, qu’annoncent d’ailleurs tous les voyants (critères sociaux de base) aujourd’hui. D’autant que l’application du programme de Renaissance depuis son avènement a certainement rapproché le Niger à ses profondes aspirations.

MOUSSA NAGANOU

Partager l'article
Author: Mourya Niger