Niger : Education de la jeune fille Melle Yasmina Saïdou Waya devient la première nigérienne, Dr en étude morphométrique de la pyramide nasale chez le mélanoderme !

Le mercredi 1er Février 2023, le campus universitaire Gaston Berger de Saint Louis du Sénégal a vécu un événement inédit. Il s’agissait de la première soutenance de thèse de doctorat « en étude morphométrique de la pyramide nasale chez le mélanoderme dans la région du Saint Louis du Sénégal ». Une étude perspective sur 4 mois, qui est la première du genre réalisée au Sénégal par une nigérienne.

Pour soutenir sa thèse de doctorat en médicine, Yasmina Abdou Waya s’est présenté devant un jury présidé par le Pr Anne-Aurore Sankalé sur le thème « étude morpho métrique de la pyramide nasale chez le mélanoderme dans la région de sains louis du Sénégal». Après avoir défendu sa thèse et écouté par les critiques de ses examinateurs, l’étudiante a été déclarée apte au grade de docteur en médecine à l’unanimité des membres du jury avec la mention « très honorable avec félicitations du jury».

Au vu de l’importance de son thème, Yasmina a reçu les félicitations de l’ensemble des membres du jury, pour la bonne éducation, son intelligence et le courage dont elle a fait preuve. A la fin de la cérémonie de soutenance Dr Yasmina Saidou Waya a témoigné sa satisfaction a l’endroit de son directeur de thèse, le Pr Philippe Manyacka MA Nyemb, des examinateurs, sa famille et les personnes qui sont venues la soutenir dans cette phase qu’elle juge importante dans sa vie. Yasmina Saïdou Waya se dit « très fière d’elle-même ».

Selon Yasmine Waya, le travail acharné paye toujours, « je suis désormais docteur en médecine, la première nigérienne et la première au Sénégal à faire l’étude morphométrique de la pyramide nasale, ça n’a pas été facile mais l’objectif a été valablement atteint, avec mention très spéciale à ma famille en général et à ma maman en particulier, car elle a été à la hauteur, et aujourd’hui par la grâce « d’ALLAH » son investissement a abouti à un résultat satisfaisant », explique-t-elle.

Selon les membres du jury, le première docteur nigérienne en étude morphométrique de la pyramide nasale chez le mélanoderme au Sénégal a abordé un sujet exceptionnel. Une jeune déterminée et un docteur promise à une bonne carrière. Vu l’importance qu’accorde le gouvernement nigérien à l’éducation particulièrement celle des jeunes filles. Yasmina Saïdou Waya en appel aux parents de donner aux jeunes filles la chance d’avoir accès à une bonne éducation afin de leur garantir un bel avenir.

« Les jeunes ont bel et bien droit à l’éducation. L’instruction contribue à l’émancipation de la jeune fille et va lui permettre d’échapper à des contraintes. L’instruction de la jeune fille permet de réduire la pauvreté dans les communautés et il y a beaucoup des femmes qui ont réussi dans le monde. Je pense qu’elles doivent servir d’exemple à la jeune génération. Il faut encourager les jeunes filles afin qu’elles puissent prouver leurs compétences, car l’éducation de la jeune fille est d’une importance capitale pour la société entière. Parce que la femme est le fondement de toute société », soutient-elle.

RAMATOU OUMAR LABARAN

Partager l'article
Author: Mourya Niger