L’OCI condamne la profanation du Saint Coran !

Le comité exécutif de l’organisation de la coopération islamique (OCI), réuni en Session extraordinaire, ce mardi 31 janvier 2023, a condamné la récurrence de la profanation du Saint Coran notamment en Suède, aux Pays-Bas et au Danemark, appelant l’ensemble des pays musulmans à une action commune pour arrêter ces dérives et toutes les autres formes de « viles islamophobies« .

Au cours de la réunion, le Secrétaire général de l’OCI, Hussein Ibrahim Taha, a réitéré son insatisfaction face aux actions provocatrices des militants d’extrême droite, soulignant que ces actes sont criminels et délibérément commis pour cibler les musulmans, en insultant leur religion, leurs valeurs et leurs symboles sacrés. 

A l’endroit des pays où sont commis ces actes, la réunion a demandé à leurs gouvernements de prendre des mesures punitives drastiques, d’autant plus que de telles provocations ont été commises à plusieurs reprises par des extrémistes de droite dans leurs propres pays. 

M. Hussein Ibrahim Taha a en outre déclaré que de tels actes délibérés de brûler le Coran et d’abuser de la position du Prophète Muhammad (PSL) ne devraient pas être considérés comme de simples incidents transitoires d’islamophobie. « C’est une insulte directe à 1,6 milliard de musulmans », a-t-il dit, avant d’appeler toutes les parties prenantes à prendre des mesures fermes pour empêcher de telles provocations à l’avenir.

Plusieurs autres participants à la réunion ont pris la parole pour non seulement condamner la récurrence des actes d’islamophobie constatés récemment, mais aussi et surtout pour appeler à une action commune et unifiée des pays musulmans afin d’arrêter ces actes vils et activer le rôle de l’Observatoire de l’islamophobie.

Ils ont aussi suggéré la diffusion par les pays musulmans des valeurs de tolérance de l’Islam basées sur le dialogue, la coexistence pacifique et le rejet de toutes les causes de l’extrémisme et de la haine. A l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI) et ses organes subsidiaires, il est demandé de mettre en évidence le rôle central joué par l’Islam dans le développement et la prospérité de nombreux peuples et civilisations à travers l’histoire et pour promouvoir le message du ciel destiné à ces peuples à travers l’organisation d’expositions culturelles et l’adoption d’événements influents. 

La réunion a, en effet, noté que le fait que les autorités suédoises n’aient pas pris les précautions nécessaires contre l’attaque de Mus’haf Al-Sharif le 21 janvier avait entraîné des attaques similaires aux Pays-Bas et au Danemark par la suite. 

Ces actes, précise-t-on, sont incompatibles avec l’esprit de certains documents juridiques internationaux relatifs aux droits de l’homme, notamment le Pacte international relatif aux droits civils et politiques.

ADO DAN MALAN

Partager l'article
Author: Mourya Niger