Hausse du prix du gasoil à la pompe: L’organisation patronale du secteur des transports rencontre le président Mohamed Bazoum

Le Président de la République Mohamed Bazoum a rencontré cet après-midi les syndicats du secteur des transports par rapport à la hausse du prix du gasoil à la pompe. Les représentants des syndicats des transporteurs (marchandises et voyageurs), reçus lundi en début de soirée 8 août 2022, par le Président de la République, Mohamed Bazoum se sont engagés à ne pas procéder à une augmentation des tarifs de transport, suite à la hausse, depuis le 1er août dernier, du prix du litre de gasoil à la pompe. A l’issue d’une rencontre avec le chef de l’Etat, en présence des membres du gouvernement concernés par cette question, les représentants de ces syndicats ont dit comprendre les raisons qui ont amené le gouvernement à procéder à cette augmentation. Mohamed Ben Dahane, secrétaire général de l’Organisation patronale des gares modernes (OPGM), a indiqué que «cette mesure est venue mettre un frein à la pénurie de gasoil et rendre le produit disponible sur le marché», ce qui permet aux transporteurs de continuer leurs activités. «Le gouvernement a tenu à nous expliquer, à travers la plus haute personnalité, les motivations qui ont conduit à cet état de fait. Nos positions convergent sur ce point, parce qu’il faut faire en sorte que cette denrée soit présente sur le marché, car sans gasoil, la sécurité, le commerce, l’économie… rien ne peut marcher», a-t-il affirmé. «Nous validons totalement cette décision du gouvernement car elle permet de garantir la disponibilité du gasoil sur le marché», a-t-il soutenu. Saidou Souley, dit SS, Président de la Coalition des syndicats des transporteurs marchandises du Niger, a abondé dans le même sens que Mohamed Ben Dahane. «On ne peut pas dire qu’augmenter le prix du gasoil dans un pays est une bonne chose, mais il vaut mieux cette augmentation du prix du gasoil que la pénurie de ce produit», a-t-il souligné. «Nous, transporteurs, comprenons les raisons de cette hausse du prix de gasoil car quand les prix sont bas au Niger par rapport à ceux pratiqués dans les pays voisins, les transporteurs de ces pays viennent se ravitailler au Niger, ce qui entraine une pénurie», a-t-il dit. Mais si les prix au Niger sont les mêmes que ceux dans les autres pays, il n’y aura pas de problème, car le gasoil sera disponible, et les transporteurs peuvent mener à bien leurs activités, a-t-il expliqué. «Lors de cette rencontre, nous avons pris des engagements. Nous allons tout faire pour que cette augmentation ne soit pas synonyme d’augmentation des prix des transports. Il n’y aura pas d’augmentation du prix des transports», a insisté Saidou Souley. «Nous transporteurs, soutenons le chef de l’Etat pour que cette hausse du prix du gasoil n’entraine pas la pagaille. S’il y a augmentation des prix, soyez sûrs que cela ne concernera pas les transports», a-t-il conclu .

Abdoul Wahid MOUSSA

Partager l'article
Author: Mourya Niger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *