FOUMAKOYE GADO : Éclairage sur un parcours militant hors du commun !

Né en 1950, à Dogondoutchi, Foumakoye Gado est marié, père de trois (3) enfants. Sur le plan de son cursus scolaire, Foumakoye Gado a effectué ses études secondaires de 1966 à 1969, à l’École Normale de Zinder, où il a obtenu le Baccalauréat Série D, mention Bien. Il est rentré à l’Université de Niamey, en 1970, et sorti nanti d’une Licence en Physique-Chimie en 1977.

Il a ensuite poursuivi ses études supérieures à l’Université d’Abidjan (Côte d’Ivoire) en 1978, études sanctionnées par une Maîtrise ES Sciences Chimiques avant d’obtenir quelques années plus tard son Doctorat Unique ES Sciences Chimiques, à l’université de liège (Belgique) en 1985, option Chimie Minérale.

Tant dans son parcours scolaire que professionnel, Foumakoye Gado fut un syndicaliste avant de s’intéresser à la politique. Membre fondateur du Parti Nigérien pour la Démocratie et le Socialisme (PNDS-Tarayya), il est actuellement le Président national par intérim du parti.

EXPERIENCES PROFESSIONNELLES :

De 1979 à 1980, Il fut Assistant à l’Institut Universitaire de Formation Pédagogique (IUFP), puis Maître Assistant à la Faculté de Pédagogie et chef Département Chimie de 1985 à 1990, puis Maître de conférences à l’Ecole Normale Supérieure de Niamey de 1990 à 2011.

MILITANTISME SYNDICAL

Foumakoye Gado a débuté le militantisme syndical en 1969 au sein de l’Union des Scolaires Nigériens (USN) à l’Ecole Normale de Zinder, notamment à la suite de la grève contre la réforme de l’UNESCO. Il faut rappeler que jusqu’en 1968, l’école normale formait jusqu’au BAC. Foumakoye et ses camarades se sont battus contre cette réforme qui dans sa forme va diminuer la qualité de la formation dispensée à l’école normale.

Malgré, cette grève, Foumakoye est le seul admis au premier groupe aux examens du BAC de cette année à Zinder, où il a obtenu son BAC série D, avec mention Bien.

1970-1971 : activiste de l’USN, il a fréquenté la faculté des Sciences de l’université de Niamey qui venait d’être créé.

En 1972, Foumakoye Gado fut exclu de l’Université de Niamey et placé en résidence surveillée à Dogondoutchi pendant toute l’année académique suite à une manifestation contre la visite du Président Français, Georges Pompidou au Niger.

Toujours pour fait de grève entre 1973-1974, il fut arrêté et condamné à 5 ans de prison à Tillabéri en compagnie d’autres étudiants et professeurs accusés d’avoir créé un parti politique le Parti Nigérien du Travail (PNT). Ils furent libérés, après le Coup d’Etat du 15 avril 1974.

De 1976 à 1977, il devient Secrétaire Général du Comité Directeur de l’Union des Scolaires Nigériens (CD-USN).

En 1976, Foumakoye fut encore arrêté et emprisonné pendant 1 an au camp militaire de Tondibia suite à une nouvelle grève contre la dérive autoritaire du régime militaire du Président Seyni Kountché.

Après l’obtention de son doctorat en chimie en 1985, Foumakoye Gado fut engagé comme Assistant à l’Université de Niamey, où avec d’autres enseignants ils créèrent le Syndicat National des Enseignants-Chercheurs du Supérieur (SNECS). Avec d’autres camarades du SNECS, ils convoquent une première réunion pour revendiquer le multipartisme et la tenue de la Conférence Nationale après les évènements du 9 février 1990, réunion regoupant le SNECS, le SNEN et l’USN.

Ils furent alors les artisans de la création d’une vaste coalition syndicale de toutes les forces vives de la Nation qui va porter ses revendications jusqu’à satisfaction.

MILITANT POLITIQUE

De 1989 à 1990, Foumakoye participa aux réunions de jonction entre les deux groupes G80 et G83 qui par la suite vont se fusionner pour créer le Parti Nigérien pour la Démocratie et le Socialisme (PNDS-Tarayya) en décembre 1990.

Les toutes premières discussions de l’élaboration des textes fondamentaux du PNDS Tarayya se déroulaient dans le laboratoire de Foumakoye Gado à l’école de pédagogie. Il fut élu premier Secrétaire Général Adjoint du PNDS Tarayya en 1990, à l’issue de l’Assemblée Générale Constitutive qui a eu lieu au lycée Alhéri de Niamey. Durant toute la première année de la création du PNDS, le domicile de Foumakoye Gado était pratiquement le siège du parti. C’était là où, les fondateurs du PNDS Tarayya ont pu éditer et relier tous les textes du parti avec notamment : le manifeste, les statuts et le règlement intérieur, le premier programme, la confection des cartes de membre.

Pendant toute la phase d’implantation et l’expansion du PNDS Tarayya, Foumakoye a participé à toutes les missions du parti dans toutes les régions du pays. Il a également pris part aux multiples missions de terrain du Président Issoufou Mahamadou.

Foumakoye a été délégué du Parti Nigérien pour la Démocratie et le Socialisme (PNDS-Tarayya) au :

Au Comité de Coordination des Luttes Démocratiques (CCLD). A la Commission Nationale de Préparation de la Conférence Nationale (CNPCN). A la Conférence Nationale Souveraine (CNS). Participation aux Comités Afrique de l’Internationale Socialiste (Niamey-Abidjan-Luanda-Accra). Participation aux Séminaires de Formation Politique de l’Internationale Socialiste (Malabo-Abidjan- Luanda-Niamey). Représentant du PNDS dans les Comités de Gestion des Alliances Politiques

• 1993-1994 : Alliance des Forces du Changement (AFC)

• 2000-2004 : Coordination des Forces du Changement (CFD)

• 2009-2010 : Coordination des Forces pour la Restauration et la Défense de la Démocratie (CFRDD).

ACTIVITES GOUVERNEMENTALES :

Foumakoye Gado fut élu Député National à l’Assemblée Nationale aux élections législatives de février 1993 en tant que candidat du PNDS-Tarayya dans la circonscription de Dosso. Après la nomination de Issoufou Mahamadou au poste de Premier ministre à la tête du gouvernement de l’Alliance des Forces pour le Changement (AFC), Foumakoye Gado est nommé ministre des Mines et de l’Énergie d’avril 1993 à octobre 1994, date à laquelle le PNDS-Tarayya se retire de l’AFC au pouvoir et entre dans l’opposition.

Il fait partie des personnes arrêtées à la suite d’une manifestation de l’opposition, le 11 janvier 1997. Au quatrième Congrès ordinaire du PNDS-Tarayya, tenu du 4 au 5 septembre 2004, Foumakoye Gado est élu Secrétaire Général du parti. Il devient Vice-président du parti au congrès de 2013.

Après la victoire de Issoufou Mahamadou à l’élection présidentielle de 2011, il est nommé ministre des Mines et de l’Énergie du 21 avril 2011 au 12 septembre 2011. Puis nommé, le 12 septembre 2011, ministre de l’Énergie et du Pétrole. Il est élu Vice-Président du PNDS-Tarayya au sixième congrès ordinaire tenu du 28 au 29 décembre 2013, à Niamey.

Après, la réélection du Président de la République, Issoufou Mahamadou pour un second mandat présidentiel, Foumakoye a conservé son poste de ministre de l’Énergie et du Pétrole dans le gouvernement du 11 avril 2016 au 19 octobre 2019.

A l’issue du remaniement du gouvernement du 19 octobre 2019, il est promu Ministre d’Etat, Ministre du Pétrole jusqu’au 7 avril 2021. Cumulativement à ses fonctions de Ministre d’Etat, Ministre du Pétrole, Foumakoye Gado était Directeur de Cabinet du Président de la République du 4 décembre 2020 au 7 avril 2021.

Le 8 avril 2021, Foumakoye Gado est nommé au poste de Haut Représentant du Président de la République.

Recueilli par ABDOUL WAHID MOUSSA

Partager l'article
Author: Mourya Niger