Enrôlement des électeurs : Tâtonnements en RDC, expertise au Niger !

L’enrôlement des électeurs en vue des prochaines élections présidentielles prévues en décembre 2023 en République démocratique du Congo ont débuté avec cependant beaucoup de difficultés. Entre confusions, tâtonnements et un degré élevé d’amateurisme, cet enrôlement en RDC tranche d’avec une parfaite maîtrise du processus au Niger.

Entre autres griefs relevés concernant l’enrôlement au Congo lancé samedi dans 10 des 26 provinces du pays, il y’a le fait que les centres d’enrôlement sont difficiles à trouver, les bureaux sans machines ou agents et une faible communication concernant le processus.

Un processus visiblement brinquebalant et qui dénote d’un certain manque d’expérience des autorités responsables des préparatifs des élections en RDC. N’est pas la CENI-Niger qui veut. L’organe chargé de préparer les élections au Niger fait preuve d’une grande expertise salué du reste par toutes les parties prenantes aux élections.

C’est ai si que l’enrôlement des nigériens de la diaspora en vue des législatives de cette « 9ème région du Niger » s’est déroulé sans anicroches avec le satisfecit exprimé par les parties politiques toutes tendances confondues.

Toutes les éventuelles anomalies avaient été au préalable mises sur la table, ce qui a permis de mettre en place des parades afin de permettre au maximum des potentiels électeurs de la diaspora de s’inscrire. Une expérience de la CENI du Niger qui devrait servir d’école au Congo.

GARE AMADOU

Partager l'article
Author: Mourya Niger