En attendant le vol de l’or du Mali, Wagner arrache, pille, torpille les diamants de sang, en Centrafrique !

D’une enquête exclusive de nos confrères du consortium européen d’enquête journalistique (European investigative collaborations…EIC) conduite par Justine Brabant dont nous avons obtenu une copie pour offrir l’exclusivité à nos lecteurs. Il faut craindre également le pire pour le Mali où le groupe des mercenaires privés russes Wagner et ses associés opèrent dans le silence absolu et peut-être dans l’obscurantisme aussi.

D’autant qu’ils sont accusés à plusieurs reprises d’être impliqués dans la violation des droits de l’homme, notamment dans le Centre du Mali, ainsi que sur plusieurs autres sites de leurs interventions meurtrières ! Dans les deux pays africains où ils sont intervenus, les populations ne vont pas mieux qu’avant.

Au Mali et en Centrafrique, la situation sociopolitique évolue de mal en pis, et sans compter le pillage des ressources sans la moindre observation des normes des droits de l’homme ou encore du droit international humanitaire.

Dans ce pillage, viol, vol, violence, Wagner arrache les carats de diamant, le processus de Kimberley foulé au pied allègrement et le diamant du sang des centrafricains est vendu en Europe, en Asie et à travers le monde via des réseaux obscurs, aux affaires très opaques, le tout dans un business hors la loi.

MOUSSA NAGANOU

Partager l'article
Author: Mourya Niger