Congrès du PNDS-Tarayya :                     Le respect inestimable d’Issoufou pour Bazoum !

Les militants du PNDS continuent de se remémorer ce discours historique prononcé par le père spirituel Issoufou MAHAMADOU à l’ouverture du congrès ordinaire du parti, ce samedi au Palais des Sports. Un discours qui a suscité émotions et joies, surtout dans la partie où il a célébré celui qui lui a succédé à la tête du pays, en la personne de Mohamed Bazoum.

Issoufou MAHAMADOU rappelle : « Il y a 32 ans, je le disais tantôt, le PNDS a été créé dans une salle de classe. En dépit de nombreux handicaps, vous en avez fait le Parti le plus puissant de l’histoire démocratique de notre pays. Vous en avez fait le premier parti de l’histoire politique du Niger à avoir fait élire deux Présidents de la République : Mahamadou Issoufou en 2011, puis en 2016 et Mohamed Bazoum en 2021 ». Issoufou MAHAMADOU d’ajouter : « Lors de notre première rencontre, ce jeudi 2 Août 1990, le camarade Bazoum et moi, étions loin d’imaginer que le destin a mis en relation durable deux futurs Présidents de la République. Je suis heureux d’avoir réalisé cette alternance historique avec ce camarade pragmatique, courageux, intègre, brillant, intelligent, cultivé, tribun hors pair, créatif, patriote engagé et doté d’un esprit d’initiative très développé ». Zaki s’est réjoui « d’avoir cet ami de 32 ans. En effet, depuis 32 ans nous partageons, ensemble, les bons comme les mauvais moments, les joies comme les peines ». Il explique que « en l’élisant Président de la République, les Nigériens ont fait le bon choix, le choix de la modernité. Avec lui, le Niger continuera sa transformation politique, économique et sociale. Vous avez eu raison de l’avoir désigné, à l’unanimité, comme votre candidat à l’élection présidentielle dès 2019. Son élection valide le choix que nous avons fait de créer un parti sur la base des valeurs et sur cette base d’y rassembler tous les Nigériens ».

On le constate ainsi que contrairement aux rumeurs sournoises distillées par les milieux proches de l’opposition politique, tout est au beau fixe au sein du parti rose. Un parti qui a fait de l’unité de ses dirigeants une des caractéristiques qui font sa force sur l’échiquier politique national. En célébrant son amitié avec Bazoum, Issoufou MAHAMADOU a ainsi voulu rappeler aux oiseaux de mauvais augure qu’ils ne peuvent aucunement ébranler plus de 30 années d’une amitié forgée dans du béton et dans un engagement et une détermination politique fondée sur la sacralité du parti rose.

GARE AMADOU

Partager l'article
Author: Mourya Niger