Climat des affaires : Le Niger plus que jamais attractif aux investisseurs !

Premier Ministre, Chef du Gouvernement, SEM Ouhoumoudou Mahamadou a présidé ce vendredi,  20 janvier 2023, une réunion du cadre national de Dialogue public-privé. Ont pris part à cette importante réunion: les ministres du commerce, de l’industrie et de l’entrepreneuriat des jeunes, de l’énergie et des énergies renouvelables,  des finances, de la justice, le Directeur de Cabinet du Premier Ministre, le président de la chambre du commerce, les opérateurs économiques et plusieurs autres participants.

Le point central inscrit à l’ordre du jour de cette réunion porte sur les difficultés que rencontre le secteur privé, notamment avec les autorités fiscales et douanières. Pour rappel, concernant ces difficultés  dans le climat des affaires, le Président de la République S.E.M Mohamed Bazoum les avait fortement soulignées, lors de la cérémonie des présentations des vœux du nouvel an, le 13 janvier dernier : « le climat des affaires, malgré les progrès enregistrés, reste insatisfaisant. Les services de la douane et des impôts sont très souvent pointés du doigt par les investisseurs ».

Le Chef de l’Etat a engagé le Premier Ministre, Chef du Gouvernement et le Ministre des Finances à « faire bouger les choses » pour améliorer davantage le climat des affaires. 

Quand au Cadre National de Dialogue Public-Privé tous ses organes sont mis en place et il a pour mission : instaurer un climat de confiance mutuelle entre le Gouvernement et le secteur privé; conduire la consultation à priori sur toute décision importante du Gouvernement dont la mise en œuvre est susceptible d’affecter substantiellement le déroulement harmonieux des activités économiques.

Impulser la mise en œuvre des réformes nécessaires à l’amélioration du climat des affaires. Le réforme des impôts, la digitalisation des recettes fiscales,  l’inclusion financière,  la création du guichet unique pour le commerce extérieur,  fonds d’Appui ainsi que  diverses infrastructures dans le domaine de l’énergie,  du transport et du commerce sont autant des réformes déjà mises en œuvre par l’Etat pour stimuler les investissements.

DIC/CABPM

Partager l'article
Author: Mourya Niger