Attaque d’intagamey : Attention aux manipulations !

Les attaques terroristes au Niger sont devenues pour de nombreux citoyens un véritable fonds de commerce, aux mains de citoyens avides de manipulation pour diffuser des informations visant à intoxiquer les populations, en espérant provoquer la psychose chez elles.

Ces nombreuses opérations de désinformation sont malheureusement devenues monnaie courante dans toute la sous région, depuis l’avènement de l’insécurité grandissante dans de nombreux pays, notamment au Sahel et surtout les pays durement frappés comme le Burkina Faso ou le Mali par ce qu’il convient désormais de considérer comme une pandémie, d’autant qu’elle a déstabilisé l’ordre institutionnel et politique, en place dans ces deux États.

C’est donc en parfaite harmonie avec leur stratégie de manipulation dans laquelle certains accrocs des réseaux sociaux sont passés maîtres, que l’embuscade de Intagamey est aujourd’hui le jouet de ces internautes tapis dans l’ombre, distillant à leur guise des prétendues clarifications sur les faits réels en les liant notamment avec le bilan de cette embuscade. L’objectif visé est de montrer aux citoyens nigériens que les autorités n’ont pas fait preuve de transparence en manipulant l’information à leur guise, en minimisant dans ce cas le nombre de morts qui serait de loin supérieur à celui annoncé officiellement.

Pour ce faire, ces experts ont même recours aux images en lien avec les anciennes attaques qu’ils diffusent en lieu et place de celles qui concernent la récente attaque. Cette filiale de manipulation et de désinformation est l’œuvre de certains opposants en lien avec la nouvelle multinationale créée par l’empire russe, qui recrute ses agents dans tous les pays désormais tombés dans son collimateur.

Comme toute exportation de l’idéologie russe, c’est encore Wagner qui pilote les opérations, cette fois-ci en mobilisant ses compétences en réseau informatique, voire  en cybercriminalité. A cette fin, plusieurs techniques sont utilisées pour atteindre leurs cibles, un objectif certainement malsain et funeste.

Ce sont entre autres, la production ainsi que la diffusion des vidéos par le biais d’influenceurs, bénéficiant d’une forte audience dans le pays concerné. Ces vidéos taillées sur mesure sont considérées par les cibles naïves comme « paroles d’évangile », autrement dit « paroles des dieux » !

 Hormis, les vidéos postées par ce réseau qui sont devenues virales sur la toile, c’est surtout l’usage de Facebook et des groupes WhatsApp qui en ont un impact décisif sur la diffusion de masses de ces complots. C’est ainsi que de façon subite, des manifestations ont été téléguidées depuis le Kremlin en vue de la préparation de révolutions aussi taillées sur mesure, surtout dans les pays déjà prédisposés à cette fin avec des militants frelatés !

Le terrain est donc occupé par ces « experts » en désinformation, qui ont occupé un vaste espace peu exploité par les autres partenaires de ces pays africains, comme la France. L’ingénierie de la désinformation et de la manipulation est désormais devenue une arme puissante, aux mains de Moscou qui jubilent après les dégâts réels causés par ces armes non conventionnelles.

Face à cette nouvelle réalité, qui s’impose désormais à tous les acteurs de la coopération entre les pays africains et les occidentaux, il serait illusoire de faire fi de ces pratiques sans leur opposer une riposte appropriée, à leur hauteur.

ABOUBACAR SOUMAÏLA

Partager l'article
Author: Mourya Niger