Afrique : Mohamed Bazoum, le Chef de l’Etat de l’année 2022 !

Mohamed Bazoum se révèle être un Chef d’Etat sans repos, depuis son investiture, le 2 Avril 2021. Il a déjà bouclé l’année sans se rendre compte qu’il ne s’est pas reposé.

Il a en même temps bouclé le tour du pays et revisité à deux ou plusieurs reprises certaines localités pour s’assurer de visu de l’état d’avancement des travaux d’intérêts socioéconomiques et en même temps faire le suivi et l’évaluation personnellement de certains projets lui tenant à cœur. Il n’existe de congés pour le président Mohamed Bazoum, que de nom.

En Août dernier, pendant que la plupart de ses homologues Chefs d’Etat du continent africain se retrouvent sur les Palaces des côtes occidentales, luxuriantes, loin de leurs pays, le président Mohamed Bazoum se retrouve quant à lui dans son village de Tesker à Zinder, où il s’accommode parfaitement avec la vie nomade entre chameaux et prairies, dans une ambiance de vie rustique, sobre au milieu des siens et proche de la nature, en rase campagne.

Entre visites de terrain de proximité et cérémonies improvisées, les moments de congés du président Mohamed Bazoum semblent plus chargés que son agenda officiel. Il y a passé deux semaines sans repos.

Coup sur coup, il a parcouru tout le vaste pays, des quatre points cardinaux pour vérifier le niveau d’exécution des promesses faites à ses compatriotes lors des campagnes électorales. La sécurité, la quiétude sociale, la coexistence pacifique entre ses compatriotes de toutes les régions du Niger, la vie des soldats, la jeunesse, l’éducation, la population, l’économie, l’employabilité, la vie politique occupent son esprit quotidiennement.

Mohamed Bazoum est resté au contact permanent de la population nigérienne jusqu’à la fin de l’année 2022. Le 30 décembre encore il était à Zinder après y avoir séjourné pendant 72 heures, en visitant les départements de Mirriah, Magaria et Tanout en profondeur du pays.

Ce qui lui a permis de réaliser une performance incroyable de proximité avec la population. Le contact le plus utile aussi bien pour les populations rencontrées qui sont réconfortées que le Chef d’Etat lui-même, qui puisse se rassurer de la situation réelle des administrés.

A plan continental, le président Mohamed Bazoum n’est ni le président en exercice de la CEDEAO ni encore celui de l’Union africaine, mais il réussi grâce à son leadership et sa meilleure connaissance de la géopolitique du Sahel et de l’Afrique à imposer sa voix auprès des partenaires techniques et financiers de l’Afrique, à travers le monde.

C’est ainsi que le secrétaire général des Nations-Unies Antonio Guterres a séjourné à Niamey pour 48 heures, le 2 Avril 2022 pour saluer la gouvernance sécuritaire et démocratique avant d’annoncer son engagement à appuyer le Niger et  comme son avocat auprès des autres partenaires internationaux.

Mohamed Bazoum réussira brillamment à organiser un double sommet de l’Union africaine à Niamey les 5 et 6 décembre 2022 sur l’industrialisation en Afrique et sur la zone de libre échange continentale africaine pour une levée massive des barrières douanières et un allègement des droits d’auteur en vue de faciliter l’émergence d’un marché continental africain à travers une réelle libre circulation des biens et marchandises dans l’espace ZLECAF.  

La diplomatie présidentielle bazoumienne va l’emmener en Côte d’Ivoire, au Tchad, en Egypte, à Djerba en Tunisie avant d’entamer le sommet sur la paix en Afrique, en Europe à Rome, en Italie. Il va instamment alerter sur les questions de sécurité et la paix pour le Sahel et l’Afrique avant de montrer la finesse de sa solution passant par une recette exceptionnelle de la reforme du système éducatif dans son pays (lire exclusivement : Au Niger, l’école avant le pétrole de notre confère Seidik Abba).

Ainsi la voix du président Mohamed Bazoum va singulièrement retentir partout sur les grands sommets internationaux pour exprimer la force de ses idées et la grandeur d’esprit, ainsi que sa connaissance de la géopolitique africaine et internationale.

MOUSSA NAGANOU

Partager l'article
Author: Mourya Niger