7è anniversaire du SYNAJOC/L

Les journalistes de langues nationales à l’école de la qualité de l’information !

Le Samedi 19 Novembre 2022, le secrétaire général du syndicat national des journalistes et communicateurs en Langues (SYNAJOC/L) M. Omar Labaran  a présidé la cérémonie officielle de lancement des activités de la journée d’échanges suivie d’un débat public. C’était à la salle de conférence de la maison de la presse, sise dans l’enceinte du ministère de la jeunesse et des sports.

Plusieurs allocutions ont marqué la cérémonie d’ouverture de cette importante rencontre. Le secrétaire général du SYNAJOC/L, Omar Labaran fut le premier à prendre la parole pour non seulement souhaiter la chaleureuse bienvenue aux participants, remercier toutes les personnes qui morales comme physiques qui accompagnent leur volonté de servir le public nigérien et aussi pour situer les objectifs visés à travers la création du dit syndicat. « En créant cette structure, l’objectif est non seulement de défendre les intérêts matériels et moraux de nos camarades, qui travaillent dans les différents médias mais aussi et surtout de créer les conditions de poursuivre les formations de renforcement de leurs capacités. Cela est d’autant plus indispensable dans le traitement de l’information que dans la conduite des débats sur les médias ». Selon Omar Labaran « au Niger, il a été établi que 70 % à 75 % des messages qui passent dans nos radios et télévisions sont en langues nationales. De ce point de vue, notre travail est nécessaire et apporte un plus dans l’information, la sensibilisation, la formation et l’éducation des citoyens ». La célébration du 7eanniversaire du syndicat national des journalistes et communicateurs en langues a été l’occasion d’un échange utile avec les participants venus de tous les médias du pays et a aussi permis de réaliser un débat interactif enregistré. Cela a permis aux membres du SYNAJOC/L de se livrer à une véritable autocritique en vue de recueillir des remarques, des suggestions et des recommandations afin d’améliorer leurs programmes. Pour le secrétaire général, Omar Labaran, « dans ce contexte d’insécurité et de propagation de fausses informations, nous devrons être vigilants et regardants dans la collecte, le traitement et la diffusion de l’information ». Enfin, le secrétaire général du SYNAJOC/L a rendu un vibrant hommage à leurs camarades décédés.

RAMATOU OUMAR LABARN

Partager l'article
Author: Mourya Niger