Tchad : Le retour annoncé de l’opposant Succès Masra, le réveil des démons de l’arène politique ?

Ni le courrier du parti des Transformateurs informant officiellement le ministre de l’Intérieur du
retour prochain de leur leader ni moins le programme d’accueil ainsi que l’itinéraire qui y est décliné
du cortège de l’opposant Succès Masra n’ont pu convaincre les autorités militaires tchadiennes à
croire à un calme possible de l’ordre public, le 18 Octobre prochain. En effet, l’opposant tchadien
Succès Masra entend atterrir à l’aéroport de Ndjamena le 18 Octobre prochain, après un an d’exil
suite aux douloureux événements du 20 Octobre de 2022, ayant occasion une cinquantaine de morts
et près d’une centaine d’interpellations, toutes jugées et graciées pour la plupart par le président
tchadien, le Général Mahamat Idriss Deby.
C’est à cause de ces nombreux morts laissés derrière lui dans les bras surtout de leurs familles que
l’opposant Succès Masra, qui avait mystérieusement disparu dans la nature pour se retrouver au
Cameroun, en France et aux États-Unis d’Amérique est loin d’inspirer confiance aujourd’hui encore
aussi bien aux autorités militaires tchadiennes qu’aux parents des victimes des manifestations du 20
Octobre 2022 ayant vite tourné au drame. Il a certes voulu dissimuler ce drame du 20 Octobre 2022,
en tentant de revenir un autre 20 Octobre pour espérer célébrer son retour dont on ne peut
présager avec certitude que cela se passera dans le calme ou dans le sang.
C’est encore une semaine avant l’annonce de la date du retour prévu par Succès Masra que déjà les
militants des <<Transformateurs>> sont entrés en effervescence voir en ébullition pour occuper
l’espace public à Ndjamena. Une vingtaine de militants sont interpellés pour <<troubles à l’ordre
public >>, quelque chose dont les tchadiens redoutent les conséquences humaines et matérielles, à
l’image de ceux du 20 Octobre 2022.
Succès Masra ne semble pas avoir bien négocié son retour au bercail avec les autorités de son pays,
d’autant plus qu’il a mis la charrue avant les bœufs en envoyant déjà ses partisans investir les rues de
Ndjamena, pour célébrer son simple retour annoncé. Comment vendre ainsi la peau de l’ours avant
de l’avoir abattu ?
Succès Masra est-il vraiment un opposant sérieux ? Au lieu de négocier son retour dans le calme pour
revenir au moins faire le deuil des dizaines de morts tchadiens tombés dans les rues du pays l’année
dernière seulement, suite à son appel à manifester.
Au lieu d’enterrer d’abord ses morts et débarrasser du sang de ses mains bien tâchées, en
demandant pardon, Succès Masra ne semble pas encore ni tirer les leçons des événements du 20
Octobre 2022 ni être moins assagi par l’ampleur de ces violences. Alors même que son pays, le
Tchad est entouré par la guerre de tout côté, dont notamment la Libye, la Centrafrique ou encore le
Soudan.
MOUSSA NAGANOU

Partager l'article
Author: Mourya Niger