Marrakech : Un colloque scientifique international sur les règles de la Fatwa dans le contexte africain !

C’est à Marrakech au Maroc qu’est ouvert le colloque scientifique international sur le « les règles de la fatwa dans le contexte africain » qui le samedi 8 Juillet 2023. Organisé par la Fondation Mohamed VI, des Oulémas africains réunis  avec près de 350 universitaires, hommes et femmes venus de 72 pays dont 34 d’Afrique dont le Niger, d’Asie, d’Europe, d’Amérique du Sud à travers leurs Conseils islamiques, les chefs religieux et membres des sections de la fondation Mohamed VI des Oulémas africains et ceux du Royaume chérifien.

La tenue de ce colloque s’inscrit dans la droite ligne des recommandations du Conseil suprême de la fondation Mohamed VI des Oulémas africains lors de sa 4ème session tenue en Octobre 2022 à Fès. L’objectif de cette rencontre exceptionnelle de haut niveau est de fédérer les efforts des savants africains et recueillir leurs paroles sur ce qui préserve la religion de la déformation des extrémistes, du plagiat, du faux et de l’interprétation abusive ou excessive des ignorants et sur ce qu’elle peut contribuer en termes de valeurs de tolérance au service de la stabilité et du développement des pays.

L’occasion saisie par sa Majesté le Roi du Maroc Mohamed VI d’adresser un message aux participants lu par le ministre des habous et des affaires islamiques, président délégué, suivi de celui du Secrétaire Général du conseil supérieur des Oulémas du Maroc, ainsi que celui du Mufti du Tchad au nom des Oulémas africains.

Le programme du colloque sera axé sur la définition de la Fatwa, son rapport avec les règles de la Charia, son importance dans les sciences islamiques, les règles de sa pratique et de son importance dans les sociétés africaines, en faisant l’état des lieux dans les pays africains et les voies et moyens de se prémunir de la pensée extrémiste ainsi que la mise en exergue du rôle des muftis dans le démantèlement des discours extrémistes.

La fondation Mohamed VI est engagée résolument à contribuer pour l’émergence et le partage de la connaissance ainsi que le développement socioéconomique et humain, en lutant contre l’obscurantisme et l’ignorance. En réussissant à fédérer des savants de diverses catégories et de divers horizons, il faut dire que la fondation Mohamed VI a déjà gagné le pari de la conférence scientifique par la diversité des participants. 

LIMAN

Partager l'article
Author: Mourya Niger