Electricité : Voici une réponse aux experts Facebook-énergie du Niger !

Pour répondre à tous ces experts en Facebook-énergie, qui m’ont posé la question et le barrage de Kandadji ? Une question relative à mon post sur la nouvelle ligne d’interconnexion électrique en construction et qui sera en service fin 2024.

Certes, on ne peut pas réveiller quelqu’un qui fait semblant de dormir (dicton). Par contre et une fois de plus, le projet barrage de Kandadji ne couvrira pas la demande globale du Niger en énergie. Kandadji dont la puissance sera de 130 MW pour une production annuelle de 630 GWh (soit 55 % de la production nationale, reçue), il s’agit ici très clairement d’un projet qui permettra de réduire la dépendance en électricité du Niger (plus précisément la demande de la zone du fleuve) vis-à-vis du Nigeria mais pas pour couvrir toute la demande nationale en énergie.

Néanmoins, moi, je n’ai jamais entendu, ni dans un discours officiel moins encore lors des visites de terrain dire qu’avec le Barrage de Kandadji, le Niger n’importera plus de l’électricité mais plutôt de réduire l’importation. C’est ce que, moi, j’ai compris de ce titanesque projet Kandadji, qui a été délaissé depuis la nuit de temps au profit de l’électricité importée du Nigéria.

Comme l’a dit l’autre « , ce n’est ni Kandadji ni la future centrale de 50MW solaire qui changeront la donne. Elles contribueront certes, mais d’autres de plus grandes envergures sont nécessaires.

Le salut repose… sur : 1) la construction de la centrale de 600MW de Salkadamna qui peut  couvrir toute la demande du Niger (300MW actuellement) et même exporter vers les pays de la sous région. 2) Le raccordement à la nouvelle ligne d’importation 330KV du WAPP (Système d’échange d’énergie électrique Ouest Africain)  qui pourra garantir près de 300MW pour le Niger ».

ABDOU PAGOUI

Partager l'article
Author: Mourya Niger