Niamey : Incinération d’une grande quantité de drogue !

Les autorités nigériennes ont procédé, ce Lundi 26 Juin 2023, à la sortie Est de Niamey sur la route de Dosso, à l’incinération d’une importante quantité de drogue saisie à Niamey. Cette incinération a marqué la célébration de la 36ème journée internationale de la lutte contre l’abus des drogues et des substances illicites au Niger.

Retenue sous le thème « à l’action et à la coopération en vue de parvenir à un monde sans toxicomanie », la cérémonie d’incinération s’est déroulée en présence du ministre de l’intérieur assurant l’intérim du ministre de la Justice Hamadou Adamou Souley, des responsables de l’office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS) et des forces de défense et de sécurité (FDS) et les partenaires techniques et financiers (PTF).

C’est au total 945 briques de Cannabis, 21651, 76 grammes, 6 boules et 2, 38 Cracks ; 465.845 comprimés de tramadol ; 72 boulettes de Cocaïne, 725,82 grammes de Cracks et 72 doses ; 19.001 comprimés d’Exol, 16, 177 comprimés de Diazépam, 120 comprimés Rivotril, 10 tonnes et 5 sacs de Carbonate de Soduim sal, 8 Flacons de Codéine, 825 Comprimés de Rohypnole, 8 flacons cartons de Codéine  et 935 Jopan, 4 Comprimés Artalge, 13 comprimés Trajado et 2 comprimé Mycold, ces produits concernent que les juridictions de Niamey ont été incinérés au cours de cette cérémonie qui s’est déroulée en présence du juge d’instruction ainsi que des représentants du parquet du pole spécialisé dans la lutte contre le trafic de drogue et la criminalité organisée du Tribunal de grande instance hors classe de Niamey.

D’après le président de la commission Nationale de Coordination de lutte contre la drogue au Niger M Ousmane Baydo « les conséquences tant du trafic que de l’usage des drogues sont désastreuses tant sur le plan sanitaire, économique et social, la drogue détruit les personnes, désagrège les familles et déstabilise l’Etat ». Il a par ailleurs ajouté que « dès lors, le combat contre ce fléau devient pour tous une nécessité absolue, responsables politiques, autorités administratives et coutumières à tous les niveaux, acteurs de la société civile, acteurs des médias, leaders religieux, leaders d’opinion, parent etc.

Chacun a un rôle à jouer et c’est à ce prix seulement que nous allons faire du Niger un pays sans toxicomanie ». Le Ministre de l’intérieure qui a présidé cette cérémonie d’incinération a rappelé qu’au Niger « plusieurs mesures en lien avec le thème de la journée internationale de lutte contre l’abus des drogues et des substances illicites sont déjà intégrées dans nos stratégies de lutte qui s’articulent autour des axes suivants : la prévention, le traitement des personnes dépendantes et la réadaptation sociale ».

« Nos actions s’appuient aussi sur les données et science visent à prendre en charge les conséquences que l’usage de la drogue a sur le système nerveux et l’activité mentale, car celles-ci restent évitables et même traitables», selon le Ministre Hamadou Souley Adamou.

RAMATOU OUMAR LABARAN

Partager l'article
Author: Mourya Niger