Mali : Un référendum vivement contesté !

Au Mali, les résultats du référendum constitutionnel tiennent la population en haleine, depuis sa tenue le 18 Juin 2023 et ce malgré les conditions difficiles qui ont entouré son organisation. C’est aujourd’hui un fait que la faible participation au vote, due essentiellement à l’insécurité du pays, niée par la junte militaire mais imposée par la dure réalité du terrain.

Le taux de participation annoncé par l’autorité indépendante de gestion des élections (AIGE) de 38% révèle un faible taux de participation et un échec patent de ce scrutin référendaire. La junte militaire malienne a échoué à mobiliser les maliens pour cette nouvelle constitution déjà contestée par son contenu dès le départ par une catégorie des maliens même supposée proche du pouvoir de Bamako.

Ce triste score de 38 % révèle aussi l’absence du Centre et du Nord de ce pays dans la participation au vote. Des déclarations de rejets se préparent sûrement en sourdine pour rejeter les résultats de ce scrutin référendaire.

Déjà une coalition de partis politiques, de la société civile malienne a fait une déclaration en rejetant le scrutin référendaire qui ne respecterait pas, selon elle les dispositions légales conformément à la constitution de 1992 et a même introduit auprès du juge constitutionnel une demande d’annulation du décret portant sur la convocation du corps électoral et du coup si le juge annule le dit décret, ce sont les résultats issus de ce volte-face référendaire, qui tomberont en désuétude. En outre, la dite organisation a révélé l’usage de fraudes massives déployées par la junte militaire pour rehausser le score de ce référendum.

Selon les sources issues des investigations de cette organisation, le taux de participation réel de ce scrutin référendaire ne dépasse guère 25 % contrairement à celui annoncé officiellement de 38 % par l’AIGE. Ce Jeudi 22 Juin 2023 est la date butoir pour l’annonce des résultats du scrutin référendaire.

MOUSSA NAGANOU

Partager l'article
Author: Mourya Niger