Prolifération des écoles de formation professionnelle et techniquemour

Une jeunesse entre chômage et désolation des parents !

Malgré l’engagement du gouvernement à promouvoir une éducation de qualité, notamment celle de la jeune fille et celle de la formation professionnelle au profit de la jeunesse nigérienne, l’adéquation profil-emploi tarde à voir le jour sur le terrain. L’enseignement supérieur privé a pris de l’ampleur également au Niger.

A Niamey comme dans les autres régions du pays, l’on constate la prolifération des écoles et instituts dits de formation professionnelle et technique. Selon notre constat, les lieux de stage sont encore plus formateurs que certains établissements professionnels. Des étudiants sortis des écoles sont peu nantis de connaissances de base. 

Pourtant, beaucoup des parents se battent pour assurer à leurs enfants une éducation de qualité, en inscrivant leurs filles/fils dans des écoles professionnelles à coûts élevés afin de leur garantir une meilleure formation et dans l’espoir d’un avenir meilleur. Le gouvernement du Niger doit ouvrir les yeux sur le curricula des formations, la qualité des enseignants, le cadre de l’enseignement et le niveau des élèves, une réalité qui préoccupe les parents d’élèves, en vue de trouver une solution idoine à ce souci réel. A suivre.

RAMATOU OUMAR LABARAN

Partager l'article
Author: Mourya Niger