Diffa : Les forces de défense et de sécurité réalisent des œuvres humanitaires au front !

Les deux dernières semaines qui viennent de s’écouler ont été sans répit pour les vaillantes forces de défense et de sécurité de la région de Diffa, dans leur mission de sécurisation des personnes, de leurs biens et la lutte contre les groupes armés terroristes. A travers diverses patrouilles dans la région, elles continuent d’infliger des revers aux groupes armés terroristes.

Les courageuses forces de défense et de sécurité ont appréhendé au cours de ces deux dernières semaines plusieurs complices des GAT dans les localités de N’guigmi, Gamagari, Toumour et Diffa. Dans la ville de Nguigmi, un réseau de ravitaillement de Boko Haram été démantelé avec l’interpellation de six suspects et la saisie de 41 bidons de 25 litres d’essence, soit 1025 litres.

A Gagamari et Diffa quatre présumés Kidnappeurs et un présumé terroriste ont été interpellés, et une moto avec un lot de pièces détachées saisies. A Toumour, au moins quatre complices et deux ravitailleurs Boko Haram ont été également interpellés.

Nos FDS sont résolument déterminées à en finir avec cette situation d’insécurité, grâce à leur vigilance accrue et à leur maitrise du terrain. Ils continuent de couper la grande majorité des lignes logistiques des groupes armés terroristes, en réduisant de façon considérable leurs capacités.

C’est ainsi qu’un ratissage de plusieurs jours a été entrepris vers Chetimari et Gueskerou afin de rassurer la population et lui permettre de semer les céréales sans menace. D’autres opérations d’interception dans la zone de Duji et Bagara ont aussi permis de poursuivre des terroristes dans les pays voisins et les empêcher de commettre des enlèvements et des assassinats.

Le vendredi 9 Juin 2023 de 17 heurs 30 minutes à 23 heures, s’est déroulée une opération mixte d’interpellation (Gendarmerie Nationale, Garde Nationale du Niger et Police Nationale) à l’encontre des regroupements de jeunes délinquants communément appelés ‘’PALAIS’’ dans la ville de Diffa. Cette opération a ciblé globalement huit (8) quartiers et particulièrement des sites et lieux criminogènes gangrenés par la violence.

Au cours de cette opération, quatre-vingt (80) personnes ont été interpellées dont certaines trouvées en possession de drogue et mises à la disposition de l’office central de répression du trafic des stupéfiants(OCRTRIS) de Diffa après identification et vérification d’identités au commissariat de police conformément aux directives.

L’objectif visé à travers cette opération initiée par les autorités est de déguerpir les jeunes de ces lieux de rassemblement, de délinquance et de débauche, qui commencent à faire régner un climat d’insécurité dans les quartiers urbains de la ville de Diffa et de troubler la quiétude de paisibles citoyens, au vu du contexte sécuritaire.

C’est le lieu d’informer la population que cette opération se poursuivra régulièrement dans les prochains jours, d’appeler les parents à sensibiliser leurs enfants afin d’endiguer ce phénomène porteur de violence et d’insécurité. Au cours de ces dernières semaines, trois combattantes de Boko Haram se sont rendues aux autorités de Bosso et N’Nguigmi et deux repentis ont été transférés de N’Djaména à Diffa par la force multinationale mixte (FMM).

Aux terroristes, les forces de défense et de sécurité rappellent qu’il est temps de prendre du recul et de revenir à la raison. « Votre lutte dépourvue d’idéologie et contraire aux préceptes de l’islam a causé d’innombrables souffrances dans notre région. Il est temps de faire preuve de sagesse et de vous rendre à l’autorité administrative ou coutumière la plus proche et ce, avec vos armes de combat comme preuve de votre bonne foi. En vous rendant, vous allez favoriser la relance des activités économiques de la région, ce qui profitera à l’ensemble de la communauté.

Rejoignez-nous dans la construction d’un avenir meilleur pour notre région et pour vous-mêmes. Du 31 Mai 2023 au 1er 2024 la cellule des actions civilo-militaires (ACM) du secteur 4 de la force Multinationale Mixte (FMM) a effectué une série de visites dans les localités de Toumour, Garin Wazam, Guekerou et Boudoum. Ces visites avaient pour objectif d’évaluer et de procéder à des réceptions provisoires d’infrastructures.

A Garin Wanzam, il est prévu la réalisation de 3 pompes à motricité humaine, à Gueskerou 6 pompes à motricité humaine avec un château d’eau de 10 m3 doivent être réalisés. Pour Toumour, il est prévu la construction de 3 salles de classe, un bloc administratif et 4 pompes à motricité humaine dont deux au village et deux à l’école. A Bouboum, il est prévu un CSI avec une clôture, deux bureaux, un château d’eau, un incinérateur, une salle de consultation, une salle d’accouchement, une pharmacie, une salle semi-ouverte d’attente et une salle d’hospitalisation.

Notons que ces infrastructures ont été financées par la force Multinationale Mixte au profit des populations de ces localités. Dans toutes les localités visitées, la cellule ACM du secteur 4 de la FMM a expliqué aux populations que toutes ces infrastructures ont été réalisées dans le but d’améliorer leurs conditions de vie et de renforcer la quiétude dans la région. Le mercredi 7 juin 2023, le General de division Ghibuisi Commandant de la Force Multinationale Mixte, à la tête d’une forte délégation a effectué une visite de travail au niveau du secteur 4 de la FMM.

Il a été accueilli à sa descente d’avion à l’aéroport Mamadou Tandja par le Commandant de la Zone de Défense No5, le commandant de la base aérienne 501, avant d’être salué par les autres responsables des FDS. L’objectif de ce déplacement est de féliciter l’ensemble du personnel engagé dans le cadre de la lutte contre les groupes armés terroristes, suite aux résultats brillants des dernières opérations. Il a tenu à exprimer toute sa satisfaction au personnel réuni pour l’occasion au PC de la zone de défense No 5. Le FC s’est rendu ensuite à l’hôpital régional de Diffa au chevet des soldats blessés lors des opérations afin de leur rendre hommage, tout en leur souhaitant prompt rétablissement. Après cette rencontre, avec le FC il a fait cap sur Bosso pour féliciter et encourager le personnel au niveau de cette position. Malan Fatori (ville situé à 3 km au Sud de Bosso en territoire Nigérien) a constitué l’étape finale de cette visite de travail. Rappelons que c’est en étroite coordination avec le secteur 3 que l’opération Harbin Zuma a été menée. Grace au courage et à la vaillance de nos unités engagées dans cette opération, l’ennemi a pu être localisé et a subi d’importantes portes.

 Au cours de cette même semaine, d’importants lots de supports de communication sur lesquels figurent les numéros de ces lignes de dénonciation ont été distribués.

Du 6 au 12 Juin poursuit le communiqué, une mission de soin dentaire a été menée par la direction Centrale du service de santé des Armées au profit des populations civiles et militaires des zones reculées de Diffa, à savoir N’guigmi et N’gourti. Les objectifs de cette mission étaient de sensibiliser ces populations sur l’importance de l’hygiène bucco-dentaire sur la santé, de réaliser des soins d’urgence aux malades souffrant de douleur dentaire, de traiter les problèmes de carie et de gencives afin de prévenir les éventuelles complications.

Cette mission s’est déroulée en deux étapes dont une étape à N’Gourti, qui a duré 4 jours, où 76 patients ont été pris en charge. L’étape finale était N’Nguigmi pendant 2 jours, 31 patients ont pu bénéficier de cette consultation foraine. Au total 104 malades ont pu être soignés grâce à cette mission buccodentaire, leur évitant ainsi de longues distances à parcourir pour se rendre à Diffa.

Dans ce combat que mènent sans relâche nos vaillantes et courageuses FDS, elles rappellent aux populations de Diffa qu’elles ont un rôle très important à jouer, celui de faire bon usage des numéros de dénonciation. « A chaque fois que vous appelez une de ces lignes pour faire part d’une quelconque activité ou vous dénoncez une personne suspecte, ou un vol de bétails ainsi que des enlèvements, ne manquez pas de donner suffisamment de détails pour une meilleure prise en charge ».

RAMATOU OUMAR LABARAN

Partager l'article
Author: Mourya Niger