Niger : La fondation Issoufou Mahamadou mobilise le secteur privé pour la Grande Muraille Verte

C’est sous les auspices du président nigérien Mohamed Bazoum que la cérémonie historique du lancement du forum sur l’engagement du secteur privé dans l’initiative « Grande Muraille Verte » est lancé à la salle internationale des conférences Mahatma Gandhi à Niamey, le Lundi 5 Juin 2023. Pour l’ancien président Issoufou Mahamadou, le lancement de ce projet d’envergure continentale sous le haut patronagedu président Mohamed Bazoum « témoigne de son engagement en faveur du climat ».

L’engagement d’Issoufou Mahamadou pour la cause de l’Afrique et de celle de son pays sont toujours inoxydables, même après avoir quitté le pouvoir d’État. Ce qui explique la tenue de ce grand forum porté par sa fondation éponyme, pour mobiliser efficacement le secteur privé autour de ce projet phare de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine.

Le projet de la « Grande Muraille Verte », tout comme la zone de libre échange continentale africaine (ZLECAF) sont des projets stratégiques et structurants au développement du continent africain dont la contribution d’Issoufou Mahamadou restera sans doute indélébile.

Il y ait des expériences qui ne seront jamais veines pour l’humanité, d’autant qu’elles vont servir pour l’éternité à la cause humaine. Le profil de l’ancien président nigérien, Issoufou Mahamadou cadre parfaitement avec cette catégorie d’homme et d’expérience.

Parce que l’expérience de gouvernance acquise au cours de ses deux mandats constitutionnels à la tête de l’État nigérien l’habite toujours et lui permet d’agir instamment et d’accomplir des actions utiles à l’humanité. Issoufou Mahamadou passe aujourd’hui pour appartenir au patrimoine des valeurs à caractère international ayant ennobli l’humanité.

Le projet de la grande muraille verte en Afrique lui tient à cœur au point qu’il garde son engagement intact pour la réalisation concrète de l’ambitieuse muraille verte, qui s’étend depuis Djibouti jusqu’à Dakar, la capitale sénégalaise. Un projet de restauration des terres et de l’environnement profitable au Sénégal, à la Mauritanie, au Mali, au Burkina Faso, au Nigéria, au Niger, au Tchad, au Soudan, à l’Éthiopie, à l’Érythrée et au Djibouti.

Il met son leadership au service de son pays et de son continent pour mobiliser aujourd’hui encore le secteur privé de l’Afrique pour non seulement sauver le Sahel déjà durement frappé par les effets du changement climatique mais aussi permettre aux opérateurs économiques du continent de travailler utilement au service de leur continent.

La cérémonie s’est déroulée en présence notamment du Président de l’Assemblée Nationale Seïni Oumarou, du Premier ministre, Chef du Gouvernement Ouhoumoudou Mahamadou, du président de la Fondation Issoufou Mahamadou (FIM), Champion de la Grande Muraille Verte et ancien président de la République du Niger, Issoufou Mahamadou, des responsables des organisations régionales et internationales et des Partenaires Techniques et Financiers (PTF).

Le forum est organisé par la FIM en partenariat avec le Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre la Désertification du Niger, de Futures Agri-business (FAGRIB), de la Fondation de la Grande Muraille Verte (GGWoA) et l’Agence Panafricaine de la Grande Muraille Verte (APGMV). Un forum placé sous le thème « créer des marchés et restaurer des terres pour les populations et la planète », il vise notamment la mobilisation de l’ensemble du secteur privé du Sahel pour la mise en œuvre de cette initiative louable aussi bien pour la relance des secteurs agricoles que l’amélioration de la vie socioéconomique des populations.

MOUSSA NAGANOU

Partager l'article
Author: Mourya Niger