Niger : L’office central de répression du trafic illicite des stupéfiants saisit près d’une tonne de cannabis !

Près d’une tonne de cannabis a été perquisitionnée le samedi 6 Mai 2023, par l’antenne départementale de l’Office Centrale de Répression du Trafic Illicite des Stupéfiants (OCRTIS) de Gaya. En effet, l’unité a reçu l’information selon laquelle une grande quantité de drogue serait introduite à Gaya par un réseau de trafic de stupéfiants opérant entre le Benin et le Niger.

Selon l’explication de l’officier de police Al-Moctar Abdoulaye Moussa l’exploitation de cette information a permis à l’OCRTIS de mettre en place une technique spéciale d’enquête afin d’identifier les membres du réseau et de déclencher une opération de démantèlement. Des investigations poussées ont conduit les enquêteurs au quartier Koira Tegui de Gaya, où la drogue a été découverte dans une maison habitée par un des trafiquants.

Suite à ces investigations, trois 3 individus de nationalité nigérienne, membres du réseau ont été interpellés par le dispositif mis en place. Au total, 917 briques des cannabis d’un poids de 812,5 kg, 2 motos et une somme de 435. 000 FCFA ont été saisis. Cette saisie prouve à suffisance que le département de Gaya est devenu progressivement l’épicentre d’un énorme trafic de drogue acheminée au Niger par le vecteur fluvial à l’aide des pirogues.

Une fois sur terre ferme, la drogue est récupérée et stockée dans les villages riverains avant d’être transportée par des motocyclistes du Nigéria, à l’intérieur du Niger. L’essentiel de la drogue saisie dont le montant à l’achat s’élève à 36. 680. 000 FCFA et destinée à alimenter la demande locale.

Devant l’ampleur de l’expansion des trafics sur le fleuve Niger, l’officier de police rappelle qu’il semble important d’attirer l’attention des populations des villages environnants sur l’insécurité que génère ce phénomène et de les appeler à la dénonciation de toute activité.

RAMATOU OUMAR LABARAN

Partager l'article
Author: Mourya Niger